Parmi les moments propices à l’acceptation des invocations, il y a le mois de Ramadhan. En effet, pendant ce mois béni, Allah se montre plus Clément envers les créatures.

Oubadah bin Sâmit rapporte que le Prophète Mouhammad      a dit :

« Le mois de Ramadhan est arrivé, un mois de bénédictions durant lequel Allah vous enrichit, fait descendre Sa Miséricorde, pardonne les péchés et accepte les invocations. »

 

Voici quelques invocations à lire durant ce mois :

1-    En voyant le croissant du Ramadhân, du Eïd ou d’un autre mois :

« Allahoumma ahillahou ‘alaiyna bilyoumni wal imâni was_salàmati wal islam _ Rabi wa Rabouk Allah »

(O Dieu ! Fais nous apparaître le croissant avec sécurité, foi, paix et soumission ; (O croissant de lune !) Mon Seigneur et le tien, c’est Allah)

(Rapporté par Tirmizi avec une chaîne de transmission « fiable »)

 

2-   En Etat de jeûne

Abou Houraira rapporte du Prophète     :

« L’invocation de trois personnes est acceptée […] parmi elles, l’invocation du jeûneur tant qu’il se trouve en état de jeûne »

(Targhib V2 – P89)

 

3- A la rupture du jeûne

Abdoullah Ibn ‘Amr déclare :

« L’invocation du jeûneur, au moment de rompre son jeûne, n’est pas rejetée »

(Targhib V2 – P89)

 

1.“Zahabaz zamâou wabtallatil ‘ouroûqou waçabatal adjrou Insha Allah”.

(la soif a disparu, (notre organisme) s’est rafraîchit et la récompense est inscrite si Allah le veut).

(Rapporté par Abou Daoud et Ibn Sounni avec une chaîne de transmission authentique)

 

2. « Allahoumma laka soumtou wa’ala rizquika aftartou »

(Ô Allah ! J’ai jeûné pour toi. Je romps mon jeûne avec la subsistance que Tu m’as accordé).

(Rapporté par Abou Daoud, hadith moursal)

  • A cette invocation, on peut également ajouter :

« Taqabbal minni innaka antas sami’oul ‘alim »

(Acceptes-le de ma part, en vérité Tu es l’Omnipotent et L’Omniscient)

(Rapporté par Tabrâni)

 

  1. ‘Abdoullah Ibn ‘Amr lisait cette invocation : « Allâhoumma inni as’alouka birahmatikallati wasi’ta koulla chai’in an taghfirali »

(O Allah ! Je te demande de me pardonner par Ta Miséricorde qui s’étend à toute chose)

(rapporté par Ibn Mâdja et Ibn Sounni)

  • Lorsqu’on rompt le jeûne chez quelqu’un, il y a une invocation particulière :

« Aftara ‘indakoum As-Sâ’imoun wa akala ta’âmakoumoul abrar wa sallat ‘aleikoumoul malâ ‘ikah »

(Que les gens rompent leur jeûne chez vous, que les pieux mangent chez vous et que les anges fassent dou’a de miséricorde en votre faveur.)

(Rapporté par Abou Daoud avec une chaîne de transmission authentique)

 

4-   A l’occasion de la nuit du destin (Lailatul Qadr)

‘Aicha rapporte : « J’ai demandé au Prophète      : O Messager d’Allah ! Si je reconnais « la nuit du destin, que dois-je lire ? » Il me répondit : « Lis ceci :

« Allâhoumma innaka ‘Afouwon touhibboul ‘afwa fa’fou ‘anni »

 

(O Allah ! en vérité, Tu es Pardonneur, Tu aimes le pardon, pardonnes-moi donc)

(Rapporté par Tirmizi, Nassa’i et Ibn Mâdjah avec des chaînes de transmissions authentiques)

 

Centre Islamique de la Réunion www.islam-reunion.com

Préparé par Bilâl G