CHEIKHANA AHMADAT TIDIANI ACH CHARIIFI (RTA): UN HOMME EXCEPTIONNEL QUI A BATI UN SYSTEME DE REFERENCE

Depuis que Dieu a crée l’homme, il lui a fourni  les ressources matérielles et humaines nécessaires pour qu’il ne se livre pas à des activités qui l’enfermeraient dans les ténèbres de l’ignorance et du péché. Cent quatre (104) livres saints, cent vingt quatre milles (124.000) prophètes et envoyés de Dieu, c’est la synergie matérielle et humaine déployée par le Seigneur des mondes avec comme objectif : exhorter les hommes et les djinns à suivre le droit chemin et les empêcher de tomber dans les pièges de satan. Nous savons qu’après Mouhamed, il n’y aurait plus de prophète. Mais le Bon Dieu, le Prévenant, a choisi parmi les hommes, des héritiers qui égaleront à chaque instant le nombre des prophètes (124.000)  et ce jusqu’à la fin du monde. Ces élus parmi les hommes que nous appelons communément « waliyou » n’ont rien créé de nouveau, mais poursuivent la mission de leurs prédécesseurs en essayant de redresser ce qui peut encore l’être, de veiller sur le monde  et surtout d’aider les hommes à se remettre sur la voie qui nous rapproche de notre Seigneur.  Parmi ces « waliyou » figure en première place Cheikh Ahmeth Tidiani sur qui nous tenterons  d’ apporter une analyse qui, à terme, devrait permettre de saisir l’homme à travers son système et le système par celui qui l’a créé. En d’autres termes, il s’agit d’apporter quelques savoirs sur la personne du Cheikh et sur son système pour une compréhension unifiée de cet ensemble qui se présente comme une doctrine qui résiste à toute forme d’usure. 

L’ HOMME: 

 S’il est un héritier du prophète Mouhamed (PSL) dans ses contours les plus larges, dans son degré le plus profond, dans sa mission comme dans le système qu’il propose, c’est sans doute Cheikhana Ahmadat Tidiani Ash Shariifi (RTA). Perle des sceaux, homme de science incontournable, creuset de la connaissance coranique et sunnite, érudit sans égal, Cheikh est, de par sa dimension mystique, spécialement conçue et taillée à sa mesure, un homme exceptionnel.  Dès l’âge de sept ans, il avait récité intégralement le Coran dans sa version Warch qui a coïncidé avec sa septième séance de psalmodie des saintes paroles divines sous Mouhamed. Très épris de savoir, il ne s’est jamais ménagé pour l’acquérir voyageant beaucoup dans cette perspective .  Exceptionnellement, il aura maîtrisé, partout où il est passé, en un temps record, ce que lui aura proposé le cheikh supposé être son « maître ». Tous ceux qu’il avait rencontré avaient décelé en lui des qualités illustres spécifiques, hautement positives. Mais Cheikh ne se contentait plus de l’apport des grands hommes de son époque qu’il a eu à rencontrer durant ses nombreuses expéditions. Il n’aura rien demandé mais aura tout obtenu. A un âge qui semble étonner plus d’un, il fit le tour des hommes de sciences qui lui étaient contemporains et apprit toutes les branches de la science. Il brillait par la maîtrise qu’il avait de ses connaissances, par ses réflexions profondes, par sa pertinence dont il détenait l’apanage. Bref, sur le plan mystique et culturel, comme celui de la pratique islamique, Cheikh a été et restera toujours une référence unique, cette perle rare qui suscite la convoitise de tous les esprits avertis. Et, comme tous les grands hommes connaissent de grands moments, Cheikh reçut, non sans poser ses propres conditions, dans sa demeure de Chalaala, de la part du Prophète Mouhamed (PSL), l’ordre de venir au secours de l’humanité sous l’emprise de satan. Il accepta sa mission et mit sur pied, sous l’égide de Mouhamed (PSL), le projet dont l’exécution aura pour conséquence la sauvegarde des acquis positifs et l’acquisition de nouvelles valeurs, gages d’une rétribution sans conteste dans les deux mondes, vecteurs essentiels pour renforcer et purifier notre foi en Dieu et notre amour pour le Prophète Mouhamed (PSL), celui pour qui le monde et tout son contenu ont été créés. 

LE SYSTEME :

  Un projet, quel qu’il soit, est suspendu à un ensemble de caractéristiques et conditions. Il doit avoir un ou des objectif(s), concerner un domaine d’activité systématiquement défini, impliquer divers acteurs et s’inscrire dans un espace-temps déterminé pour éviter les dysfonctionnements liés aux différences entre les sites, les peuples, les cultures. Pourtant, il est un projet qui renferme toutes les caractéristiques citées plus haut et dont le mérite, et aussi sa différence avec les autres projets, est de ne pas se cloîtrer dans les contours géographiques limités et d’échapper à la contrainte temporelle. Ce projet, ce système, c’est celui que nous propose Cheikh (RTA) via la Tariqa Tidiane. Héritier incontestable du Prophète, Cheikh est l’homme providentiel, qui, quand le monde allait s’enliser dans les ténèbres de l’ignorance et le déluge des péchés, a su obtenir du meilleur des créatures la recette qui allait sauver l’humanité. C’est ainsi qu’il alluma le feu qui permit de vivifier les torches éclairant le cœur et octroya les moyens de se couvrir contre la tornade blasphématoire qui s’abattait sur les hommes. Le système qu’il nous présente a été et restera la meilleure voie pour éduquer, instruire et doter en qualités, connaissances et autres valeurs humaines et religieuses, ses adeptes. C’est pourquoi nous livrons sur ce système, sur ce projet de société, un certain nombre d’éléments afin de renseigner, sommairement mais d’une façon que nous voulons édifiante, sur la valeur de l’homme dont il est question, sur l’écart qui le sépare des autres élus sur les plans mystique et systémique. Ce projet brille de par ses contours heuristiques du fait de ses références aux sciences, au Coran et à son complément de la Sunna.  En effet, Cheikh ordonne à son fidèle engagé, reprenant les recommandations divines, de s’acquitter des cinq prières quotidiennes et de les accomplir en groupe, de se repentir, de réitérer et de consolider l’unicité de Dieu, de chanter les louanges du Prophète Mouhamed (PSL), de décrire les caractéristiques spécifiques du Prophète, celles qui ont fait qu’il ait réussi les plus grandes œuvres humaines. Le respect des parents et la lecture quotidienne du Coran constituent aussi des recommandations qui collent parfaitement avec l’esprit du système.  Aucun des principes cités ne contredit les prescriptions coraniques. Cet ensemble cohérent ne peut en aucun cas empêcher au fidèle de vaquer à ses occupations. Mieux, il lui offre une opportunité de combiner le temporel et le spirituel. Le proverbe qui stipule « dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es » est bien illustratif de mon propos. Mouhamadoul Ghâli (RTA), Cheikh Omar Al Foutiyou (RTA), Seydil Hadji Malick (RTA), Khalifa Ababacar (RTA), Seydi Abbass (RTA), Mouhamadoul Mansour (RTA), Mame Abdoul Aziz (RTA) , Mohamadou Siradji BA, Thierno Mansour BARRO…… L’évocation de ces renommés personnages de l’Islam et de la Tariqa Tidiane est révélatrice de la dimension mystique de leur maître et guide éternel. Oui, c’est vrai. On peut sûrement essayer d’estimer la dimension de l’homme à l’aune des succès et réalisations qu’ont connus ses disciples précités. Mais ce sera certainement une estimation approximative. En définitive, nous pouvons dire que le système est l’illustration matérielle de la grandeur mystique de l’homme. L’homme est un phénomène dont la compréhension de la dimension  mystique appelle une réduction eidétique. Il est un symbole derrière lequel se cache une essence insaisissable. Le système quand à lui reste un phénomène qui fait plus appel à une reconstitution qu’à une réduction car il est très large, assez complexe et appelle à la prise en compte de plusieurs dimensions. Ainsi seule la restitution de tous les éléments de l’ensemble pourra aider à mieux le comprendre. Autrement dit, la manifestation phénoménologique de l’homme est ascendante alors que celle du système est descendante. Le système et les hommes qu’il produit ne sont pas dichotomiques. Ils sont unis car le premier engendre les seconds qui les perpétuent. Si les moyens ont été limités au début, l’expansion rapide et réussie du système traduit une force inébranlable, sous-jacente, un socle solide que rien ne peut déstabiliser. Si l’œuvre a été traduite aux disciples sous la forme de connaissances et pratiques, l’homme reste encore un mystère que personne, à part Dieu et son Prophète Mouhamed (PSL), ne connaîtra de la vraie connaissance. Alors, la solution, celle que préconise notre guide, c’est d’aimer, d’un amour véritable et sans équivoque. Car c’est de cet amour que les yeux du cœur s’ouvriront sur les sentiers qui mènent vers la vérité, celle que prône Mouhamed (PSL). Ces sentiers sont tracés et éclairés, dans chacun de leurs tronçons, par Cheikh (RTA) qui nous fournit la lumière véritable. Ainsi le seul guide qui puisse nous conduire dans les sentiers menant vers Dieu sans risque de nous égarer est Cheikhana (RTA). Au cours de ce long voyage, quand tout le monde s’arrêtera, nous voulons dire ceux qui auront le privilège de cheminer avec lui, Cheikh continuera sa marche et se frayera de nouveaux passages, dans un univers inconnu des autres, de tout le reste. Et plus il avance, plus il accroît son avance. Et tant que le soleil suppléera la lune, il continuera sa route et atteindra des paliers de plus en plus hauts vers le Maître de l’univers. Comment pourrions-nous expliquer objectivement une telle ascension ? A défaut de répondre à cette question, contentons-nous d’aimer car cet homme est simplement unique, extraordinaire, inégalé et inégalable. Il s’est détaché à jamais du peloton auquel il n’a jamais appartenu. Personne ne le rejoindra car personne ne pourra soutenir son rythme. En réalité, ils ne l’aperçoivent même pas. La distance qui le sépare des autres ne fera qu’augmenter à chacune de nos souffles.  Est-il objectif même de parler, à notre niveau, de cet homme. La sensation que cela suppose au niveau de notre âme ainsi que la dimension inestimable qu’il a sur notre cœur pourtant très éloignée de la réalité, nous interdisent toute traduction rationnelle de la dimension mystique du sauveur de ce monde en perdition. En parler, y réfléchir, en débattre ressemblerait à une goutte d’eau tirée de la mer. Les mots n’ont de sens que pour le caractériser et jamais pour en saisir la quintessence. Que Dieu nous compte parmi les vrais fidèles de Cheikh et qu’il prête longue vie et la plus haute des distinctions à ceux qui guident nos pas sur cette voie.